Retour à la page d'accueil
Coups de feuDangerMédiasTémoignagesQuoi de neufCommunications
IntroductionPlan du siteQui sommes-nous?InsécuritéSinistrésInstitutions
MAVCO |APIK | Le Milieu | Jean Jolicoeur
 

 
DOCUMENT DE RÉFÉRENCE DE L'APIK

25 MAI 1993
 

 
 

Kanesatake, le 25 mai 1993.

LETTRE OUVERTE A:

Madame Kim Campbell,
30 rue Metcalfe,
Ottawa, Ontario. H4Z 1J2

ET

Monsieur Jean Charest,
800 Place Victoria, Bureau 2724,
Montréal, Québec. K1P 5L4

 

Madame et Monsieur candidat(e) à la chefferie,

 

Tout nous indique que l'un de vous deux sera premier ministre du Canada après le congrès à la chefferie du Parti Conservateur.

Dans le passé vous avez été solidaires des politiques d'un gouvernement qui a bafoué tous les droits des citoyens de notre région alors que notre pays se vante d'être à l'avant-garde de la protection de ces mêmes droits.

Je me demande si comme moi vous êtes honteux(se) en tant que canadien d'être obligé de demander à la Commission des Droits de l'Homme de l'Organisation des Nations Unies d'intervenir pour régler le problème des enclavés-oubliés de Kanesatake que tous reconnaissent comme prioritaire mais que votre gouvernement refuse de régler.

En tant que futur(e) Premier(e) Ministre du Canada quelle est votre position concernant le respect des droits fondamentaux continuellement violés et bafoués par votre gouvernement à Kanesatake?

Quelles sont vos positions concernant notre situation et qu'entendez-vous faire pour secourir une cinquantaine de familles enclavées-oubliées dans Kanesatake? A quand votre décision?

Veuillez accepter, chers candidat et candidate, mes meilleurs voeux de succès dans votre congrès à la chefferie.

Le Président,

 

JEAN JOLICOEUR

Retour aux documents de référence de l'APIK
Retour

 

 
 
 
 
Coups de feu | Médias | Danger | Témoignages | Quoi de neuf | Communications
Introduction | Plan du site | Qui sommes-nous ? | Insécurité | Sinistrés | Institutions
 
 
 
 
Webmestre Documents de référence de l'APIKHaut de la pagePage suivante