Retour à la page d'accueil
Coups de feuDangerMédiasTémoignagesQuoi de neufCommunications
IntroductionPlan du siteQui sommes-nous?InsécuritéSinistrésInstitutions
Commission PoitrasLe PlanMémoireComplémentTémoignage
 
 
LA POPULATION CIVILE DE KANESATAKE A DONNÉ DES SIGNAUX CLAIRS ET PRÉCIS QU'ELLE VOULAIT VIVRE DANS LE RESPECT DES LOIS ET DES DROITS. EST-CE VOLONTAIREMENT, PAR LAXISME OU PAR OPPORTUNISME POLITIQUE QUE TOUS LES POLITICIENS ONT MANQUÉ CES OPPORTUNITÉS DE RÉTABLIR LA PAIX ET L'ORDRE À KANESATAKE?
 
 
 

SECTION 4

DOSSIER PARTICULIER NO. 2

LES COMMUNIQUÉS DU CONSEIL MOHAWK DE KANESATAKE
SUR LA SÉCURITÉ À L'INTÉRIEUR DE LA COMMUNAUTÉ

Quelques mois après la crise de l'été 1990, la sécurité sur le Territoire de Kanesatake présentait déjà un problème comme on peut le constater à la lecture du communiqué du 21 août 1991 du Conseil Mohawk de Kanesatake.

La répétition des communiqués sur la sécurité par le Conseil de bande et le chassé-croisé sur le rôle de la Sûreté du Québec à l'intérieur du Territoire de Kanesatake, ne laisse aucun doute sur la complexité, pour tout citoyen vivant sur le Territoire, de s'y retrouver et d'y assurer sa survie.

DOCUMENTS DE RÉFÉRENCE

 Dossier 2
Dossier 2

528 Ko
 
 
 
 
 
Coups de feu | Médias | Danger | Témoignages | Quoi de neuf | Communications
Introduction | Plan du site | Qui sommes-nous ? | Insécurité | Sinistrés | Institutions
 
 
 
 
Webmestre Page précédenteHaut de la pagePage suivante